Haröto s'enfonça dans la forêt avec ses compagnons. Parmi ceux-ci, marchaient un guerrier et un magicien[1]. La petite troupe trouva alors l'endroit où Auguste s'était fait attaqué. En étudiant les lieux, le magicien apprit que le monstre décrit par Auguste était en fait une bande de kobolds. Bien organisé, il avait préparé une embuscade à l'ours qui, par sa débrouillardise, avait réussit à se sauver.

Écoutant leur courage, et le cheval du guerrier qui s'était emballé à l'odeur des monstres, ils s'enfoncèrent dans la forêt et tombèrent dans une embuscade. La lutte fut rude et après quelques passes d'armes et la diversion faite par un buisson vivant, les kobolds furent défaits. Un survivant réussit à s'enfuir et Haröto, se changeant en aigle, le suivit de loin et trouva sur le camp d'une dizaine de Kobold.

Mais les compagnons étaient bien fatigués. Avant de continuer, ils dressèrent un camps. Pendant son tour de garde, Haröto eut la chance de voir passer un arbre vivant. Il se déplacer calmement. Émerveillé par le spectacle, la petite troupe suivit à une distance respectable ce chêne extraordinaire. Tous les marcheurs arrivèrent alors au Parlement des Animaux : une clairière où les animaux de la forêt discutent des problèmes et de la meilleure façon de les résoudre.

We need to talk about Teva Par Wynbird (Deviantart)

Haröto, participa à la session de ce jour. Comprenant les animaux et se faisant comprendre d'eux, il leur narrant tout ce que lui et ses compagnons avaient découvert. Les kobolds, en plus d'avoir agressé Auguste, avaient semé la pagaille dans la forêt, capturant des lapereaux, volant des réserves de noisettes et effrayant les oisillons de l'année.

Face à tant de méchanceté, Haröto et ses compagnons furent renforcé dans leur conviction de bouter hors de la forêt ces malvenus. Une acclamation accueilli cette décision et le reste de la soirée se termina en un festin joyeux parmi lièvres, loups, chouette et renards.

Notes

[1] Joués par ses grands-parents