Comme indiqué dans le billet précédent, j’ai un peu de boulot pour la partie en table ouverte. Un petit aparté avec un membre de l’association a permis de mettre les choses au clair : il n’est pas dit que beaucoup de monde vienne s’asseoir à la table (c’est un forum des associations et les gens viennent surtout prendre des informations). Aussi toute la préparation que je fais peut ne servir à rien. Ce n’est pas mon avis, car j’engrange de l’expérience et cette animation pourra être servie lors d’une autre occasion (je pense notamment à la « Contrée des jeux » sur Montfavet).

La station spatiale Fhloston Paradise

Le plan du donjon Fhloston Paradise

Pour cette partie, j’ai utilisé la procédure décrite dans l’article d’É. Nieudan, « Créer un donjon », issu du bouquin ''Mener des parties de jeu de rôles. C’est un processus qui utilise un jeu de cinquante-quatre cartes et deux dés à six faces. Ainsi, j’ai créé vingt salles et les ai organisées sous une forme logique (Point crawl). Je suis partie du principe qu’un plan détaillé n’était pas nécessaire car tout ce passe dans le Théâtre de l’Esprit.

Le plan de la station se trouve plus bas en Annexes

J’ai ainsi distingué trois décors particuliers pour le donjon : une partie purement commerciale, une partie administrative et une partie technique. Je vais donc définir des ambiances particulières pour chaque partie de la station spatiale. La création de la carte m’a déjà beaucoup inspiré aussi, ne vais-je pas écrire de texte d’ambiance. Ainsi pour la partie “commerciale”, le champ lexical sera le suivant :

  • Échos de bataille ;
  • Lumineux ;
  • Chaleureux (couleurs, matières, moquettes) ;
  • Publicité ;

Pour la partie technique de la station spatiale (soute d’atterrissage, salle des machines) :

  • Sombre ;
  • Silencieux ;
  • Canalisations et gaines techniques apparentes ;
  • Mauvaises odeurs ;
  • Métallique.

Pour la partie plus administrative :

  • Corporate (EuropaCorp)
  • Fonctionnel ;
  • Bruit de machines en fonctionnement (fax, imprimante) ;

Negociation-5emeElement.jpg)

Où… Où est-ce qu’il a appris à négocier ?

Je me suis aussi inspiré de l’article Dix millions d’histoires de gens pour peupler et animer des interactions sociales si les joueurs veulent aussi discuter.

L’aide-mémoire pour les discussions sont en Annexes

Les agendas des Mangalores

Comme j’utilise un système propulsé par l’apocalypse, j’ai créé des agendas pour les Mangalores. Notez que dans tout autre jeu, j’aurai pu le faire aussi. Là, c’est un passage obligé. De fait, il y aura trois équipes distinctes de Mangalores avec des objectifs différents et donc une partie un peu plus complexe qu’un simple « hack and slash ».

Le fichiers sur les Mangalores est en Annexe

Que me reste-t-il à faire ?

Une liste de noms masculins, féminins et mangalores ainsi que pour les objets et les entreprises (pour ne pas être pris au dépourvu).