Maître Théophraste

En cette nouvelle étape, c'est avec une grande curiosité que je me questionne au sujet de votre prochain apprenti. Fera-t-il mieux que moi ? Vous ne vous y trompez pas Maître en décelant là, je l'avoue, une pointe de jalousie et de curiosité malsaine.

Je suis attristée que vous n'ayez put assister à ma cérémonie de compagnonnage mais je conçois que vos obligations familiales primes. Je souhaite de tout cœur que cette délicate situation trouve une résolution favorable.

Désireuse de tout de même partager avec vous ce moment unique je me permet de vous en relater quelques détails. Veuillez m'en excuser par avance.

Mon père m'a fait l'incommensurable joie de faire le déplacement. J'ai conscience de l'effort que cela a demandé à la famille et n'en suis que plus fière. La cérémonie était très guindée, agrémentée de discours de Maîtres sur la fonction de compagnon, les notions de rigueur, d'honneur, de sincérité, de volonté, de courage, de moralité. Enfin vient le moment du serment au code, avant la remise du diplôme et de l'écharpe aux couleurs de la compagnie des pâtissiers blanche et rouge.

Voici qu'en quelques heures sont récompensées 10 ans passés sur les routes jalonnés d'étapes plus ou moins longues de rencontres plus où moins profitables et d'épreuves. Voici levée l'interdiction de m'approcher à moins de 5 nœuds de mon village. Père pensait que je rentrerai avec lui suite à la cérémonie mais l'heure n'est pas encore venue. Ce rite de passage est le début du voyage et non la fin.

Je me demande quand reverrais-je enfin mes tendres géants, ces douces montagnes qui ont veillées mon enfance ? Pourquoi, moi, simple mortel ferais-je mieux qu'un colloque d'Imminences qui ont dicté après de multiples investigations que ce projet n'est que chimère ?

Pourtant je suis convaincu de la découverte de Sterheimer de Takahashi. La vie est composée de cette essence qu'il apelle "acides aminés" qui communique par vibrations. Vibrations qui sont créatrices de son. Ainsi chaque élément de la planète comunique s'accorde, s'harmonise par des sons inaudibles créant la musique de l'univers. Est-il possible de faire le chemin inverse ? De mettre la musique en bonbon avec la bonne combinaison d'"acide aminé" ? Mais il reste encore à trouver la musique des émotions... Je ne sais si ma piste est sérieuse ou une divagation de jeunesse ?

Le temps est lourd. Le vent du Sud charie de lourds nuages noirs. L'orage va arriver. L'été s'avance. Ce n'est pas la meilleure saison pour voyager. Ma progression risque d'être ralentie.

Je vais contacter immédiatent Archibald de Caparcie de Foën pour essayer d'amadouer cette personne sibylline. Je ne doute pas de le convaincre pendant le temps de mon vayage et quitterai la faculté après avoir confié aux porteurs tous mes écrits. Démarrant ce périple sans un sou vaillant j'ose vous demander si vous ne connaissez pas quelques boulangers sur mon chemin que mes services de compagnon pâtissier pourraient intéresser ?

A chaque borne ou graphein consultable je guetterai avec impatience votre prochaine correspondance.

Mes plus douces pensées vous accompagnent

Avec tout mon respect

Votre apprentie à jamais

Kéziah

PS : Tous ici est aux couleurs des pâtissiers le temps des festivités d'où cette lettre à l'encre rouge sur papier blanc.